Le TechnoCentre éolien et le Créneau éolien ACCORD se réjouissent de la décision du Gouvernement du Québec

Le TechnoCentre éolien et le Créneau éolien ACCORD se réjouissent de la décision du Gouvernement du Québec

GASPÉ, 13 NOVEMBRE 2013 – Le TechnoCentre éolien et le Créneau éolien ACCORD tiennent à saluer la décision du Gouvernement du Québec d’aller de l’avant avec l’appel d’offre de 450 mégawatts d’énergie éolienne et accueillent favorablement les précisions édictées par le décret publié aujourd’hui dans la Gazette officielle du Québec. Cette décisiondémontre la confiance du gouvernement envers l’industrie éolienne et sa volonté d’assurer la pérennité de la filière manufacturière en Gaspésie et dans la MRC de la Matanie pour les années à venir.

Ainsi, Hydro-Québec devra lancer un appel d’offres de 450 mégawatts d’énergie éolienne avant le 31 décembre 2013, dont une tranche de 300 mégawatts réservée aux régions de la Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine et du Bas-Saint-Laurent. Le règlement prévoit également une participation du milieu local représentant 50 % ou plus du contrôle du projet, ainsi qu’un prix plafond de 9,0 cents du kilowatt heure pour les producteurs d’électricité.

« Cette décision du gouvernement du Québec est une bonne nouvelle qui était très attendue par l’industrie éolienne et qui sécurise des milliers d’emplois. De plus, les conditions prévues au règlement contribueront non seulement à maximiser les retombées de cette filière pour les communautés d’accueil, mais favoriseront également sa pérennité au Québec et en région », mentionne Frédéric Côté, directeur-général du TechnoCentre éolien à Gaspé.

Autre bonne nouvelle du décret, le règlement ramène la livraison des parcs éoliens en 2016 et en 2017, au lieu de 2017 et 2018 tel que stipulé dans le projet de règlement du mois d’août dernier. Le règlement prévoit également une exigence du contenu régionalde 35 % dans les projets éoliens et « un poids très significatif » à la production de composants stratégiques dont la valeur ajoutée surpasse celle des pièces d’éoliennes actuellement usinées au Québec.

« C’est une très bonne nouvelle pour nos usines. La décision de raccorder 100 MW en 2016 permettra d’éviter une période de ralentissement de carnet de commande important dans nos usines. L’établissement du contenu régional à 35 % et l’importance accordée au développement de composants stratégiques permettra de maintenir nos activités manufacturières en Gaspésie et dans la Matanie, et pourrait même contribuer à créer de nouvelles entreprises sur le territoireet à affirmer notre rôle de leader en Amérique du Nord », indique Christian Babin, président du Créneau éolien ACCORD.

Rappelons que l’électricité de source éolienne contribue au développement économique et à la création de richesse pour l’ensemble du Québec. Selon une étude réalisée en 2013 par SECOR/KPMG, 8 milliards de dollars seront investis au Québec grâce à l’industrie éolienne d’ici 2015 et des contributionsde 25 millions de dollars sont versées annuellement aux municipalités et aux propriétaires terriens qui accueillent des parcs éoliens. Pour sa part, le gouvernement reçoit en moyenne 88 millions de dollars annuellement, dont 42 millions en revenus fiscaux. Cet appel d’offres de 450 MW représentera un investissement supplémentaire de 1,1milliard de dollars. Rappelons que l’industrie éolienne crée au Québec 5000 emplois, dont 1200 en Gaspésie et dans la MRC de la Matanie.

 

À propos du TechnoCentre éolien
Fondé en 2000, le TechnoCentre éolien est un centre de recherche et de transfert technologique qui aide les entreprises à adapter leur technologie au climat nordique, à développer de nouveaux produits pour l’industrie éolienne et à intégrer la chaîne d’approvisionnement québécoise. Le TechnoCentre éolien compte quatre principaux champs d’activités soit l’aide technique à l’entreprise, la recherche appliquée, le développement économique, ainsi que les communications et les événements.
Le TechnoCentre éolien est membre de différents comités internationaux. Il a la mission de Centre collégial de transfert de technologie (CCTT) en énergie éolienne au Québec et héberge la direction de la Stratégie ACCORD éolien de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

À propos du Créneau éolien ACCORD
Le projet ACCORD est une stratégie du gouvernement du Québec visant le développement de créneaux d’excellence basés sur les acquis économiques ou les ressources naturelles de chaque région.

Dans la région Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine et la MRC de Matane, le Créneau éolien ACCORD favorise le regroupement d’industriels, de décideurs économiques et de partenaires institutionnels qui se concertent pour définir des priorités et actions visant le développement d’une filière éolienne innovante et compétitive à l’échelle nord-américaine. Sept axes orientent les actions du Créneau, notamment le développement d’entreprises et de marchés, l’offre de main d’œuvre qualifiée et la consolidation d’infrastructures de raccordement et de transport.

Source :
Dave Lavoie
Créneau éolien ACCORD
418 368-6162 poste 222; 418-360-4386
dlavoie@eolien.qc.ca